Témoignages, 1945-1946

22,00

Vers la fin de la dernière guerre, on vit se dérouler en Europe centrale une tragédie qui toucha 15 millions d'êtres humains. Que ceux-ci aient été coupables, de près ou de loin, ou innocents, ils ont été expulsés de leur lieu d'origine de la façon la plus inhumaine, de Prusse occidentale et orientale, de Dantzig, de Poméranie, de Silésie, du pays des Sudètes, comme de Roumanie et de Hongrie, de territoires où leurs ancêtres avaient habité depuis près de mille ans, après avoir défriché le pays et construit des villes et des villages. Sous la forme d'une expulsion en masse, sans précédent dans l'histoire, ces millions de gens ont été tenus, dans un mouvement de haine collective, pour responsables de ce qu'avaient fait quelques individus et ont été jetés sur les routes. Au cours de leur fuite des millions d'êtres ont péri, victimes de la faim et du froid, fusillés ou abattus. Des centaines de milliers d'autres sont morts dans leur pays dévasté ou en déportation. Le sort des femmes, des enfants, des vieillards, des malades et des blessés fut horrible. Le but du présent ouvrage paru au début des années cinquante était de faire connaître au public allemand les actes d'humanité et d'entraide des ressortissants des nations en guerre avec l'Allemagne au bénéfice des populations expulsées pendant leur exode. Une grande partie des récits publiés ici concerne les soldats français qui, rentrant de leur captivité en Prusse orientale, en Poméranie, en Silésie, au pays des Sudètes, accompagnèrent les convois de réfugiés. Les gens, simples pour la plupart, qui ont écrit ces récits, ont eu à coeur, avant tout, d'apporter à ceux qui les avaient aidés le témoignage que ce qu'ils ont fait reste inoubliable en Allemagne. Les textes parfois émouvants qu'on lira dans ce recueil ne sont pas seulement des "témoignages d'humanité". Ils montrent qu'aux jours les plus sombres l'étincelle ne s'est pas éteinte. Ce sont aussi et avant tout des "témoignages de reconnaissance" envers des Américains, des Belges, des Danois, des Français, des Polonais, des Russes, des Slovaques et des Tchèques. Ce sont enfin des "témoignages" de ces rencontres d'homme à homme, au-delà de l'abîme creusé par les erreurs et la fatalité. 224 p.