Ubu justicier au premier procès de Nuremberg - Gaston-Armand Amaudruz

12,00

Référence AK

Dès 1946, le Suisse G.-A. Amaudruz s’est attaché à reconsidérer le procès de Nuremberg en se plaçant sur un terrain strictement juridique. Son analyse de chaque chef d’accusation est scrupuleuse et attentive, de sorte qu’aucune des preuves présentées par lui, démontrant en la circonstance que Nuremberg ne repose sur aucun fondement valable, ne peut être catégoriquement réfutée. Le procès de Nuremberg avait-il un fondement juridique ? Le tribunal avait-elle qualité de juger ? Les faits reprochés pouvaient-ils recevoir la qualification pénale de crimes ? Les peines infligées se justifiaient-elles ? Quel était l’intérêt historique du procès ? Quel était la réalité des griefs ? C’est à ces questions et à bien d’autres que l’auteur s’est efforcé de répondre dans Ubu justicier au premier procès de Nuremberg. Son étude en profondeur des conséquences internationales du procès reste aujourd’hui encore, sous bien des aspects, d’une surprenante actualité. 120 p.