"Qui suis-je?" Pétain - Gérard Bedel

12,00

Référence Par

2015, Ed. Pardès, 128 pp.

Philippe Pétain (1856-1951): « Nous tirerons la leçon des batailles perdues. Depuis la victoire, l esprit de jouissance l a emporté sur l esprit de sacrifice. On a revendiqué plus qu on n a servi. On a voulu épargner l effort ; on rencontre aujourd hui le malheur. J ai été avec vous dans les jours glorieux. Chef du gouvernement, je suis et resterai avec vous dans les jours sombres. Soyez à mes côtés. Le combat reste le même. Il s agit de la France, de son sol, de ses fils. » Un des chefs les plus prestigieux de l armée française, qui l a conduite à la victoire dans certaines des plus importantes batailles de son histoire, le maréchal Pétain reste écarté de Verdun, où il souhaitait reposer au milieu de ses soldats, parce qu on lui reproche d avoir assumé la défaite de 1940. Colonel en 1914, proche de la retraite, Philippe Pétain gravit rapidement tous les échelons de la hiérarchie militaire grâce à son exceptionnelle adaptation aux nouvelles formes de guerre. Vainqueur de Verdun, il évita la dislocation de l armée française lors des mutineries de 1917. Couvert d honneurs, toujours au service de son pays, il essaya vainement de faire moderniser nos armées, puis restaura le prestige de la France auprès du gouvernement espagnol après la guerre civile. Pendant la Seconde Guerre mondiale, tout en essayant de redresser la société française, il mena une habile politique qui écarta Hitler de notre Empire africain, préparant ainsi le retour de la France dans la guerre contre l Allemagne. La collusion entre de Gaulle et les communistes le présenta comme un traître et il mourut à l île d Yeu comme « le plus vieux prisonnier du monde ».

Dans ce <« Qui suis-je ? » Pétain, Gérard Bedel se propose de revoir le mythe résistancialiste, et de rendre dès maintenant au Maréchal la place que l Histoire lui réservera un jour.