Nomades - Kadmi-Cohen

13,00

Référence AK

Essai sur l’âme juive

2015, Akribeia, 232 pages.

Préface d’Éric Delcroix

Cet essai, publié en 1929, est un ouvrage sur le sémitisme, notion qui recouvre les « caractères propres […] aux peuples sémitiques » (Littré, 1881). Isaac Kadmi-Cohen (1892-1944) est un avocat parisien, Juif natif de Lodz et naturalisé français en 1920, après avoir combattu lors de la Première Guerre mondiale dans la Légion étrangère. Arrêté en 1944, il est malheureusement mort en déportation, dans le grand collapsus allemand. Pour Kadmi-Cohen, le sémitisme est commun aux Juifs et aux Arabes ; aussi son travail porte-t-il explicitement autant sur l’âme arabe que sur l’âme juive. Elles se confondent pour lui dans le sémitisme qu’il nomme ainsi, mais développe et érige en concept. Ainsi, l’auteur de Nomades. Essai sur l’âme juive écrit : « Existe-t-il un concept sémitique ? Répondons hardiment par l’affirmative : oui. » Cet ouvrage est d’une brûlante actualité que ne pouvait pas alors imaginer son auteur. Aujourd’hui, la colonisation de l’Europe par des masses arabes, généralement musulmanes, pose la question du sémitisme en des termes nouveaux, socialement négligeables en son temps. Il faut lire Nomades pour comprendre ce que les juges ne nous permettent plus d’écrire et qui ne doit néanmoins pas être ignoré.