Deborah Lipstadt et l'Holocauste - Germar Rudolf

20,00

Référence ak

ou La Faillite d'une historienne militante

2017 - 264pp.

Figure de proue de l’exterminationnisme aux États-Unis et de la communauté juive américaine, Deborah Lipstadt n’a pourtant d’une « historienne » authentique que le nom, en récompense de son discours toujours convenu et conformiste. C’est ce qu’illustre ici, en donnant une leçon de probité intellectuelle, Germar Rudolf, avec à l’appui plusieurs centaines de références, employées à bon escient mais jamais sollicitées. Il ressort de cette analyse au scalpel d’un livre de D. Lipstadt réédité en 2016 et qui prétend en finir avec les « négateurs de l’Holocauste », que cette « historienne » ignore tout des principes et des méthodes d’une vraie science, ainsi que des règles élémentaires de la recherche académique. D. Lipstadt cite trop rarement des sources primaires et trop souvent des sources de troisième main, ne sait pas traduire les auteurs étrangers dont elle parle, surinterprète les données existantes quand elle ne les sort pas de leur contexte légitime. C’est une ennemie de la vérité qui ne conçoit l’histoire que dans une perspective ultra-partisane et toujours militante. Grâce à Germar Rudolf, la démonstration est faite et l’hésitation n’est plus de mise : chez D. Lipstadt, zélatrice du discours officiel sur l’Holocauste, tout ou presque est à jeter !