L'Affaire du savon de Dantzig - Joachim Neander

10,00

Référence ak

Faits et légendes autour du "professeur Spanner" et de l'Institut d'anatomie de Dantzig, 1944-1945

2017 - 56 pages.

L’histoire de la « savonnerie du professeur Spanner » – celle de la prétendue fabrication semi-industrielle de savon à partir des cadavres des détenus des camps de concentration à l’Institut d’anatomie de Dantzig – appartient au cycle des mythes et légendes qui ont surgi dans le cadre de l’Holocauste. Son « fond de vérité » réside dans le fait que, lors du processus de fabrication des préparations anatomiques, un inévitable dérivé apparaît sous la forme d’une graisse savonneuse, et que cette graisse fut utilisée à des fins de nettoyage au sein de l’institut au cours des derniers mois de la guerre. Le prétendu crime contre l’humanité s’avère en fait n’avoir été qu’un délit peu ragoûtant. En outre, aucun cadavre juif ne fut concerné. Le fait de ramener l’affaire du savon de Dantzig, dont la propagande d’après-guerre a fait l’archétype des crimes des nazis allemands, à sa vraie dimension ne raccourcit pas de manière significative la liste des crimes nazis mais la rend plus crédible.