Qui suis-je ? Abel Bonnard - Yves Morel

12,00

Référence EP

Pardès,128 pages.

Fils naturel d'un Bonaparte, né à Poitiers en 1883, Abel Bonnard est sans doute le dernier grand écrivain classique français et l'égal de nos moralistes (de Montaigne à Rivarol, La Rochefoucauld, La Bruyère et Vauvenargues).

Des livres comme L'Enfance, L'Amitié, L'Argent, ont renouvelé le genre. Classique, Bonnard l'est aussi par sa maîtrise de l'art du pamphlet : l'Éloge de l'ignorance (1926) et, surtout, Les Modérés (1936), la plus pénétrante critique de la IIIe République, ont fait date. Il connut une célébrité extraordinaire. Plume virtuose, coqueluche du milieu littéraire et des salons parisiens, grand voyageur, écrivain encensé par la critique, il fut élu à l'Académie française en 1932 (exclu en 1944).

Analyste pénétrant de la société de son époque, intellectuel engagé pour la cause de la restauration de la grandeur de la France et de la civilisation européenne, il apporta son soutien à Jacques Doriot et au Parti populaire français. Défenseur d'une politique de collaboration avec l'Allemagne hitlérienne, il devint ministre de l'Éducation nationale en avril 1942.

Exilé en Espagne après 1945, condamné à mort par contumace, il meurt à Madrid le 31 mai 1968. Depuis la Libération, il subit une véritable damnatio memoriae : on ne lui pardonne pas sa dénonciation sans complaisance des fausses valeurs inspirant la République française. Bonnard représente l'antirépublicain absolu.

Diplômé de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), docteur ès lettres (Histoire), titulaire d'un DEA de Sciences de l'éducation, Yves Morel a exercé de multiples fonctions dans les services de l'Éducation nationale. Il est l'auteur d'une thèse de doctorat soutenue à l'EHESS (Charles Seignobos face à ses contradicteurs, Presses universitaires du Septentrion, 1997), de divers ouvrages consacrés à l'étude du système éducatif français (Le CRDP de Lyon : cinquante ans d'histoire du système éducatif français, Presses du CRDP, 2005 ; L'Idéal scolaire français : de l'utopie à l'entropie, Bellier, 2007 ; La Fatale Perversion du système scolaire français, Via Romana, 2011; Pétain et l'école : théories et réalités, 1940-1944), d'une Histoire du parti radical (Via Romana, 2014). Il est un collaborateur régulier de Politique Magazine et de la Nouvelle Revue universelle, et un collaborateur occasionnel de la Nouvelle Revue d'histoire.